Aller au contenu

Le cinema parle

Logo de l'association Le cinéma parle
auteurs audiodescripteurs associés
Les émotions se partagent,
les œuvres se transmettent
actu1
Écouter-voir Johan van der Keuken Une tournée nationale et inclusive

Médiathèque de Bagnolet, novembre 2023, Mois du film documentaire ©Nosh Van der Lely - Photo ©Corinne Dardé

Écouter-voir Johan van der Keuken
Une tournée nationale et inclusive

4 films du réalisateur néerlandais avec leur version audiodécrite, accompagnés d'ateliers dédiés.
En collaboration avec Documentaire sur grand écran

actu2
Rouvrir le monde Photographie et déficience visuelle

©Unadev, Provence-Alpes-Côte d’Azur

“Rouvrir le monde”
Photographie et déficience visuelle

Quand les citoyens aveugles et malvoyants s’emparent de l’art photographique, depuis la création jusqu’aux dispositifs d’accessibilité.
Production : Union Nationale des Aveugles et déficients Visuels - Unadev, centre régional PACA

actu3

©Films en Bretagne

Culture, handicap & droits culturels
On s'y met !

Une journée de travail transversale, d’échanges de pratiques
et de pragmatisme en région Bretagne.

actu4

©Gébéka Films

César 2024, Meilleur film d'animation
Linda veut du poulet !

“C’est un film que l’on dédit à notre enfance, car c’est là que tout commence”. Chiara Malta et Sébastien Laudenbach

Sortie en DVD le 5 mars 2024

Actualité précédenteActualité précédente
Actualité suivanteActualité suivante

Voir toutes les actualités

La réalisation audiodescriptive : un dispositif de transmission des oeuvres et du monde

“Lorsque nous foulons de nos pas ces domaines remarquables du patrimoine ou que nous découvrons l’exposition qu’ils abritent ; lorsque nous sommes réunis devant la toile blanche de la salle de cinéma ou devant la scène, alors nous avons ce plaisir de nous imprégner d’une culture et de partager de nouveaux horizons.

Les voyageurs, les visiteurs ou les spectateurs mal- ou non-voyants ont accès à ces biens par le silence, les murmures ou les éclats de ceux qu’ils croisent ; par la perception de l’espace qui les entoure, ou les éléments sonores de l’œuvre découverte.

L’audiodescription se fonde sur la description précise des éléments visuels que les éventuels éléments sonores ne permettent pas de percevoir. Mais elle ne s’arrête pas là. L’usage sensible de la langue – poésie des mots, musicalité et rythme des phrases – et l’interprétation sobre et délicate du texte transmet le geste d’un artiste, sollicite le regard intérieur et éveille les imaginaires du plus grand nombre.

Audiodécrire, Promouvoir, Sensibiliser : les trois missions de L’Œil Sonore et Le Cinéma Parle.
Travailler en équipe inclusive, favoriser le partage, développer des réseaux : les trois principaux piliers de ses interventions.
Une exigence de qualité, une conviction : la Version Audio/Décrite est essentiellement un dispositif inclusif de transmission des sites et biens des patrimoines, des œuvres contemporaines et du monde.”

Marie Diagne

Audiodécrire, Promouvoir, Sensibiliser

Les trois missions de L’Œil Sonore et Le Cinéma Parle

AUDIODÉCRIRE

Le projet d’une équipe professionnelle pour une réalisation audiodescriptive
de qualité
Le visage de profil d'une femme, environ cinquante ans, concentré sur un écran. Le texte d'une description, calé au time-code, y est écrit : "Chacun dans une bulle. La bulle Giulio éclate". Dans des bulles colorées, des personnages dessinés. Comme s'ils s'échappaient de la pensée de cette audiodescriptrice
© Corinne Dardé

AUDIODÉCRIRE

Le projet d’une équipe professionnelle pour une réalisation audiodescriptive
de qualité

Une écriture documentée, concise et sensible, un collaborateur déficient visuel, l’apport régulier des artistes et des compétences scientifiques requises, la confrontation avec un groupe d’usagers déficients visuels, une interprétation judicieuse mais discrète, un montage et un mixage équilibrés, une composition sonore possible.

En savoir plus sur notre offre

PROMOUVOIR

Une proposition d’accessibilité
est une solution globale
Sur un parvis ensoleillé, un femme au visage rayonnant porte des lunettes de soleil. Près d'elle, un jeune homme aux yeux clos, attentif. Dans sa main droite, une canne blanche. De la gauche, il tient le bras de sa voisine. Entre eux, elle maintient un téléphone portable à la hauteur de leurs oreilles. Derrière eux, sur la façade de verre d'un bâtiment, le reflet de la cathédrale Notre-Dame de Reims
© Le Regard au Bout des Doigts

PROMOUVOIR

Une proposition d’accessibilité
est une solution globale

L’association s’inscrit aussi dans un projet de plus grande envergure. Elle accompagne la communication et la diffusion de ces versions, et multiplie "l’expérience intrigante de l’œuvre que l’on écoute", en travaillant main dans la main avec le commanditaire, les diffuseurs, les publics et les artistes. Elle tisse les réseaux sensibles de partenaires exigeants.

En savoir plus sur notre offre

SENSIBILISER

Faire découvrir
pour repenser "la question du handicap"
Une jeune fille, le visage émerveillé, la peau très blanche, les cheveux frisés d'un blond très clair, presque blanc, le regard étrangement attentif, la bouche bée. D'un index, elle parcourt le câble rouge qui serpente autour d'un micro. Derrière elle, une femme suit son geste ; souriante
© Corinne Dardé

SENSIBILISER

Faire découvrir
pour repenser "la question du handicap"

L’Atelier est un véritable projet d’éducation, modulable et inclusif. Inscrits dans une dynamique collective, les participants mettent en commun leur expérience sensible. Ils découvrent l’audiodescription par la pratique et dans le respect de leurs perceptions. Ils interrogent la démarche d’un artiste, la singularité d’un art ou d’un artisanat.

En savoir plus sur notre offre
Syvain BEAULIEU
Témoignages
« Pour la première fois dans une salle de cinéma, j’ai pu entendre les images. »

Sylvain BEAULIEU
Spectateur, et aveugle

Antoine BRUGIÈRE
Témoignages
« Le comédien interprète : un transparent du verbe, en garde rapprochée du poétique. »

Antoine BRUGIÈRE
Artiste interprète

Claire BARTOLI
Témoignages
« Au cinéma, le professionnel déficient visuel interroge l'image afin que le texte de l'audiodescripteur soit au plus près de l'intention et s'inscrive dans le déroulement sonore du film. »

Claire BARTOLI
Collaboratrice à l'écriture audiodescriptive, et aveugle

Marie DIAGNE
Témoignages
« L'auteur d'un texte de la version audio/décrite d'un film nourrit d'une double sensibilité la singulière écriture qui est la sienne. »

Marie DIAGNE
Réalisatrice de Versions Audio/Décrites - VAD

Philippe LUMBROSO
Témoignages
« Fondamental est le respect de l'oeuvre : ce n'est pas son film que l'audio descripteur doit transmettre, ni que l'on se pâme devant sa prose, mais bien le sensible, les émotions voulues par le réalisateur. »

Philippe LUMBROSO
Magasine QSLD n°20, 2014, L'atelier de découverte sensible de L'Oeil Sonore / Le Cinéma Parle

Fabrice CHILLET
Témoignages
« L'audio description, ou l'expérience de l'altérité au cinéma. »

Fabrice CHILLET
La Lettre des pôles, L'atelier audio description

Bruno DARLES
Témoignages
« Au départ, il y a une grande angoisse des élèves à se rencontrer. Dès qu’ils ont eu le casque sur les oreilles, il n’y avait plus de différence. Ils étaient tous en train de discuter d’un problème précis qu’il y avait au montage de l’audio description. »

Bruno DARLES
Enseignant

previous arrow
next arrow
Aller au contenu principal